Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Social / CPAS / Services / Le Service insertion socioprofessionnelle

Le Service insertion socioprofessionnelle

Le Droit à l’intégration sociale comprend notamment un volet relatif à la remise à l’emploi. Les différentes réformes imposées par l’Etat Fédéral ont encore accentué cet aspect.

La remise à l’emploi peut prendre différentes formes : un contrat d’intégration sociale (PIIS) ou un contrat de travail (« article 60 » et « article 61 »).

Les Projets Individualisés d’Intégration Sociale (PIIS)

Ce sont des contrats signés entre les bénéficiaires du revenu d’intégration et le CPAS. Ce contrat, préparé avec l’assistante sociale du service insertion socioprofessionnelle, a pour but d’accompagner le bénéficiaire vers une meilleure insertion sociale voire une insertion professionnelle.

Les PIIS sont rédigés sur base d’une anamnèse sociale reprenant les capacités, forces, faiblesses et envies des personnes. Ils comprennent un objectif général (par exemple, trouver un emploi dans tel domaine) qui sera réalisé via des objectifs intermédiaires (par exemple, participer à une formation permis de conduire).

Les PIIS sont présentés au Conseil de l’Action Sociale. Ils sont évalués au minimum 3 fois par an en compagnie de l’assistante sociale.

La règlementation oblige les CPAS à conclure des PIIS avec les nouveaux bénéficiaires du droit à l’intégration sociale, sauf dispense pour des raisons de santé ou d’équité. Afin de poursuivre sa politique d’insertion socioprofessionnelle, le Conseil du CPAS a décidé que chaque bénéficiaire du droit à l’intégration serait vu par le service insertion et, dans la mesure du possible, qu’un contrat d’intégration serait conclu.

Les contrats de travail « article 60 » et « article 61 »

Ce sont des remises à l’emploi par le biais d’un contrat de travail.

Dans le cadre de « l’article 60 », le CPAS est l’employeur et la personne travaille soit au sein du CPAS soit est mise à disposition d’une administration, d’une ASBL,…. La personne est engagée pour la durée nécessaire à l’ouverture du droit à des allocations de chômage. Outre l’ouverture du droit à des allocations de chômage, le contrat article 60 est une vraie expérience professionnelle qui peut ouvrir les portes d’un emploi durable.

Les « article 61 » sont des conventions de collaboration entre le CPAS et un employeur privé. Ce dernier engage le bénéficiaire du revenu d’intégration dans son personnel et bénéficie, en retour, d’aides à l’emploi versées par le CPAS et/ou le FOREm.

Les assistantes sociales du service insertion socioprofessionnelle reçoivent sur rendez-vous ou bien lors des permanences les mardis et jeudis de 9h00 à 11h30.